FR / EN



Eve est Laval Virtual Award 2019 Catégorie Recto VRso Art&VR


20 - 24 Mars 2019. Laval Virtual organisait pour la deuxième année le Festival Recto VRso dédié à l’art et à la réalité virtuelle. L’exposition officielle située au Musée des Sciences, il a accueilli 4 000 visiteurs au cours de cette édition 2019. Parmi les 86 artistes représentés, les visiteurs ont notamment pu y découvrir l’œuvre « Eve, dance is an unplaceable place » qui a primé dans la Catégorie Art&VR des Awards, parmi les 15 projets sélectionnés.

LIEN LAVAL VIRTUAL AWARD 2019

LIEN INTERVIEW OUEST-FRANCE

Témoignages

Magnifique! Un très beau moment entre le réel et le virtuel. Détente, mouvement, échappatoire, mouvement…très belles illusions qui t’empatent petit à petit, de maniere fine et fluide vers une découverte de ces mondes, le passage se fait très bien. Judith Guez (Recto VRso)

Thanks for an amazing immersive experience! Loved the dancing, great choreography!
Kent Bye (Voices of VR Podcast)

Merci pour cette expérience très enthousiasmante qui crée des liens très naturels, organiques, entre réel et virtuel.
Victoire Thevenin (VR Arles Festival)

Cette expérience est unique, vous provoquez la fusion entre le réel et le virtuel par ces points de contact très brefs. Ils font rencontrer ces deux mondes par l’émotion qu’ils entraînent. Faire rentrer dans “la danse” un(e) spectateur(trice) avec une cohérence esthétique est une grande réussite.
Marie Hélene Tramus (ATI)

Expérience époustouflante que m’a amené ailleurs pour quelques instants. Muchas gracias.
Michel Bret (ATI)

Absolutely amazing experience! I went through different stages of immersion and engagement and then I was gently brought back to reality. I lived another version of myself.
Andrey Lunev (World VR Forum)

Thank you for that wonderful dance experience. Works like yours are bringing back emotion into the hard techno world.
Thorsten S. Wiedemann (A-Maze)

Nos corps nous affirment à penser, comprendre et nous comprendre les un(e)s les autres.
Fabien Siouffi (Fabbula)

J’ai été transporté dans un monde réel mais virtuel au même temps…une performance hybride bidimensionnelle, qui nous emporte dans un monde unique.
Sonya Khalfallah (Inrev - Paris 8)

J’étais un enfant dans ton monde, qui découvrait les pas, les mouvements, les regards remplis de tendresse. Les formes circules dans mon corps, les contacts physiques me rassuraient, ils étaient purs, beaux, simples.
Julien Lomet (Paris 8 et Rennes 2)

What a body storming! Real body illusion, I wish I could dance longer!
Jean-François

Cette expérience de réalité virtuelle est la plus impressionante et impactante que je n’ai jamais vécu.
Florine Fouquart

I was in another world, a world of dance!
Akihiro Matsuura

Incroyable expérience où j’ai dansé dans le corps d’une femme: Eve! entre virtuel et réel la frontière disparait…mon cerveau, ce champion de la mystification, est lui-même mystifié!
Jean-Michel Mousset

Le regard, le souffle, le contact, merci pour ce moment de magie et de tendresse. Merci d’avoir enfin placé l’humain au centre de la réalité virtuelle. Très belle sensation de présence par l’attention de l’autre sur le corps.
Alice Lepetit

J’ai eu le sentiment de voyager et de vivre, non seulment danser avec d’autres danseurs. Je me sentais bien, accueilli, transporté, et à l’écoute dans l’univers où j’étais immergé. J’ai adoré aussi la liberté de pouvoir danser et m’exprimer…et la danse improvisée à la fin permet vraiment de transposer dans la réalité l’échange vécu.
Yakhoub Drame

This piece is really great to forget about your current yourself and let you feel different at least for a while. Three episodes make you dive into a sense of dance step by step, so even if you are not an expert, through these steps you would still do that. It would be good to have more of this to help people to overcome themselves in being shy to dance or to express themselves. It is not only about dance, it is about letting feel your emotions.
Georgy Molodtsov

Un voyage fantastique et un rencontre inoubliable avec des acteurs aussi vrais que possibles dans un vécu sensible. Une très fort emotion et l’impression d’être en communion avec des garçons et filles si proches et si loins. Au bord des larmes j’ai rentré dans le jeu de la danse ne connaissent pas assez les règles mais j’ai integré une autre forme de corps avec un immense plaisir.
Yves de Ponsay

Cette expérience est la plus belle et la plus immersive que j’ai pu faire. J’ai littéralement voyagé, j’étais quelqu’un d’autre le temps d’un instant.
Lucas Sousseing

Je n’aurais jamais cru pouvoir me sentir aussi vulnerable et au même temps aussi bien. Les regards creient une intimité folle. Sentir tes mains tout en sachant que ça pourrait être les mains de n’importe qui, sentir les corps, c’est si intime et au même temps hors de la réalité. Ça m’a fait découvrir de choses de moi que je ne connaissais pas.
Quentin Duchemin

Poétique, angélique, liberateur, vive la danse, vive le mouvement, merci Eve!
Paula

Accueillie dans un groupe de personnes aussi belles que généreuses, dansons!
Solène

Se retrouver dans le corps d’un autre, être “projeté” vers d’autres corps, avec une réelle émotion d’être à la fois dehors dans un espace urbain et au-dedans de nous-même.
Natacha Seignolles

I loved to be touched and felt relieved when I was hugged. I am also interested in the dance moves of the real Eve on stage.
Makiko Fukui

Une sensation d’une vie antérieure, d’une vie avec des gens que j’aime et admire. Tous les sens et les sentiments sont impacté par cette oeuvre, quand on est remis a la réalité c’est dure de quitter ce monde.
Luc Melva

Très beau travail d’études de la mise en mouvement des corps et de l’intention de danser!
Rachel

J’ai adoré danser avec toi, les gens pourrant peut-être mieux comprendre la danse avec ton expérience.
Justine Bertrand

J’ai été vraiment transporté avec toi! Il y a une vraie justesse dans les records, vie réelle et virtuelle.
Laurent Pierrick

Je danse, tu danses, il danse, nous rêvons.
Lucie Catté

Merci Eve pour cette invitation à la danse, une des plus belles activités qui soit.
Frédéric Fily

Photo Daniel González, Beatrice Mottier et Margherita Bergamo.