Réticulations

Scénification d’une recherche théorique sur le thème de l'intersubjectivité sous l'influence des technologies - avec Laurent Bonnotte (IFP ISRP et Salpêtrière Paris) et Thierry Pozzo (IIT/CTNSC et INSERM Dijon).

Un spectacle performatif associant la danse contemporaine à un dispositif visuel numérique, interactif et modulé en temps réel, pour composer des tableaux mouvants.

Trois personnes se rencontrent dans un espace neutre, un espace qui se crée et se forme avec leur arrivée, leur présence, leurs actions et interrelations. Lorsqu'une nouvelle personne arrive, une nouvelle dynamique intersubjective s'instaure : qui est le « je » ? qui est le « tu » ? qui est le « il », ou « elle » ? nous ? vous ? ils ? A chaque construction dynamique, le dispositif visuel interactif projette sur l'écran de points, de lignes, de peintures, il offre donc sa vision unique des relations. La lecture intersubjective des trois personnes “augmente” avec la participation de la “machine”. Nous observons, nous imitons, nous interprétons. Et la machine, nous observe, nous copie, nous interprète ?

3 juin 2022 : Table ronde et performance à l'Institut Marey Université de Bourgogne à Dijon :
Art et Science du mouvement en environnement numérique

7 novembre 2022 : Journée d’étude sur la médecine du futur, Université Grenoble Alpes

Crédits

Traitement visuel et programmation : Laurent Bonnotte

Direction chorégraphique : Margherita Bergamo Meneghini

Danseurs : Elise Boileau, Camille Chevalier et Benjamin Labruyère

Conseiller scientifique : Thierry Pozzo

en collaboration avec l’INSERM, Université de Bourgogne et l’Institut Marey de Dijon

Musique : Hiroshi Yoshimura (Wet Land)

Photographie : Audrey Planchet

Édition vidéo : Émilie Léveillé

Chargée de production : Maria Leon Arraez

Produit par : Compagnie Voix et Université de Bourgogne